thumbnail  Ammonites et autres spirales - "Orionoides" anguinus thumbnail  Ammonites et autres spirales - "Orionoides" anguinus thumbnail  Ammonites et autres spirales - "Orionoides" anguinus

pointeur Cliquez sur les vignettes

Ammonites et autres spirales - "Orionoides" anguinus

"Orionoides" anguinus Spath 1931

Étage

Callovien (-160 à -154 millions d'années) supérieur

Localité

Calvados - France
Calvados

Dimensions

Diamètre = 10,9 cm (4.29")

Commentaire

Individu de la zone à Lamberti.

Spath (1931) attribue avec doute son espèce anguinus (=semblable au serpent) au genre Orionoides. D’après Bonnot & al. (2014), elle n’a ni la morphologgie, ni l’ornementation d’un véritable Orionoides et c’est une forme plus récente, des "Upper athleta Beds", qui comprennent au moins une partie de la zone à Lamberti. Thierry & al. (1997) la signalent également dans la zone à Lamberti, horizon à Nodulosum. Jain (2017) figure un individu discutable (?=Binatisphinctes), peu ou pas constricté, stratigraphiquement associé à Peltoceras athleta, donc plus ancien.
L’espèce est peu figurée. L’holotype, d’un diamètre de 95 mm, évolute (o=50%), est très légèrement comprimé, à flancs subparallèles et ventre uniformément arqué. La costulation est dans un premier temps distinctement prorsiradiée et de profondes constrictions précédées par une côte surélevée et tranchante sont présentes. Plus tard, les côtes primaires deviennent plus droites, les secondaires émoussées et dégénérescentes, l’aspect périsphinctoïde disparaissant. [d’après Spath 1931]

Classification

Genre :

Orionoides Spath 1931

Callovien supérieur (zone à Athleta).
Formes issues de Subgrossouvria. D’après Bonnot & al. (2008), beaucoup des formes de Gérard & Contaut (1936) ne sont pas de véritables Orionoides et peuvent s’ancrer chez Choffatia isabellae.
Taille moyenne , à morphologie initiale sphaerocone et à déroulement très progressif. Les côtes primaires sont courtes, plus ou moins renforcées, à division polyschizotome. Des formations paraboliques discrètes existent dans les tours internes. Les constrictions sont présentes à tous les stades, mais sont peu fréquentes. [Bonnot & al., 2008]

Sous-famille :

Grossouvriinae Spath 1931

Bathonien moyen à Callovien supérieur.
Dérivent probablement de formes voisines de Wagnericeras.
Pas de stade zigzag. Présence de parabolae discrètes et cantonnées sur les premiers tours des macroconques, elles sont mieux marquées chez les microconques. Différenciation précoce et parfois très marquée entre les côtes primaires et les côtes secondaires. Suture cloisonnaire simple. Selle latérale large, lobe latéral peu profond et symétrique, lobe suspensif toujours faiblement rétracté. [Mangold]

Famille :

Perisphinctidae Steinmann 1890

Bajocien moy. à Tithonien.
Tronc principal de la super-famille construit autour du genre Perisphinctes. Typiquement aplaties, bien qu’il existe certaines formes très renflées. Côtes simples, bi- ou trifurquées. Macroconques souvent géants, longidomes, à loge d’habitation lisse ou ornée de côtes distantes. Microconques de petite taille, munis d’apophyses et entièrement costulés. Lobe suspensif rétracté. Famille cosmopolite, mais majoritairement téthysienne et pacifique.

Super-famille :

Perisphinctoidea Steinmann 1890

Sous-ordre :

Ammonitina Hyatt 1889

Ordre :

Ammonoidea Zittel 1884

Classe :

Cephalopoda Cuvier 1797

Embranchement :

Mollusca Linnaeus 1758

Super-embranchement :

Bilateria: Protostomia Hatschek, 1888: Grobben 1908

Sous-règne :

Eumetazoa Butschli 1910

Règne :

Animalia Linnaeus 1758

Super-règne :

Eukaryota Whittaker & Margulis 1978

Documents

2017. Jain, S.
Occurrences, age and paleobiogeography of rare genera Phlycticeras and Pachyerymnoceras from South Tethys
in Neues Jahrbuch für Geologie und Paläontologie - Abhandlungen - 238/2 - E. Schweizerbart’sche Verlagsbuchhandlung
? fig 23a (?=Orionoides anguinus SPATH) - lien

2014. Bonnot, A., Boursicot, P.-Y. & Ferchaud, P.
Les genres Subgrossouvria SPATH et Orionoides SPATH (Ammonitina, Perisphinctidae) de l’Horizon à Leckenbyi (Callovien supérieur, Zone à Athleta) de Montreuil-Bellay (Maine-et-Loire, France)
in Carnets de Géologie / Notebooks on Geology - Vol. 14, No 17
p 372 (=? O. anguinus SPATH) - lien

1997. Thierry, J., Cariou, E., Elmi, S., Mangold, C., Marchand, D. & Rioult, M.
Callovien
in Biostratigraphie du jurassique ouest-européen et méditerranéen - Chap. 8 - ELF Exploitation Production
p 76 (=Orionoides anguinus SPATH)

1936. Gérard, C. & Contaut, H.
Les ammonites de la zone à Peltoceras athleta du centre-ouest de la France
in Mémoire de la Société Géologique de France - No 20 - Centre National de la Recherche Scientifique
p 57 (=Orionoides anguinus SPATH)

1931. Spath, L., F.
Revision of the Jurassic Cephalopod fauna of Kachh (Cutch). Part IV.
in Memoirs of the Geological Survey of India - Vol. IX, Memoir No. 2 - Geological Survey of India, Calcutta
p 390, pl LXVII, fig 6 (=Orionoides (?) anguinus, sp. nov.)

Navigation

Index

A - B - C - D - E - F - G - H - I - J - K - L - M - N - O - P - Q - R - S - T - U - V - W - X - Y - Z

Votre avis !

Contenu révisé le 15 octobre 2020 - Fiche générée le 17 octobre 2020 - 1ère publication le 6 octobre 2020