Ammonites et autres spirales - Mammites asflaensis   Ammonites et autres spirales - Mammites asflaensis  

 Cliquez sur les vignettes

Ammonites et autres spirales - Mammites asflaensis

Mammites asflaensis (Meister & al. 2017)

Étage

Turonien (-92 à -88 millions d'années) inférieur

Localité

Jbel Timetrout - Maroc

Dimensions

Diamètre = 16,6 cm (6.54 inches)

Collection

Hervé Châtelier

Commentaire

Phragmocône. Le type complet (Meister & al., 2017) montre que l’ornementation persiste sur la chambre d’habitation avec une grosse côte transverse reliant les tubercules ventraux, comme amorcé ici.
Mesures prises sur tubercules.

Forme rarissime de la zone à Rollandi, connue seulement dans le Turonien inférieur du sud du Haut-Atlas.
L’espèce, peut-être un rameau proche de M. nodosoides, s’en distingue par une section ovoïde sans rebord latéro-ventral interne et, corrélativement, par l’affaissement précoce et prononcé du tubercule latéro-ventral interne alors que le tubercule latéro-ventral externe se développe considérablement, y compris sur la loge d’habitation adulte. C’est l’inverse de ce que fait M. nodosoides. Les tours internes sont similaires à ceux de Jeanrogericeras reveliereanus. D’autres Mammites, comme M. mohovanensis, ont des tours internes de type Jeanrogericeras, genre à loge d’habitation adulte lisse qu’il faudrait amender pour cette forme. Mammites est donc plus "utilisable".

Fiche liée

 Cliquez sur le tiroir pour l'ouvrir/fermer

Mammites asflaensis

Classification

Genre :

Mammites Laube & Bruder 1887

Turonien inf. à sup.
Dérive du genre Spathites.
Tours internes trapézoïdaux à presque rectangulaires ou carrés et à tuberculation modérée à très forte. Ventre légèrement convexe, plat, ou portant un faible sillon siphonal. Tours externes avec moins de tubercules, les latéro-ventraux internes et externe ayant en outre fusionné, chez la plupart des espèces, en grandes cornes dirigées latéralement ou obliquement vers le haut. Sutures cloisonnaires modérément incisées, variables, avec le lobe latéral plus étroit que la selle externe.

Sous-famille :

Mammitinae Hyatt 1900

Cénomanien sup. à Coniacien.
Formes modérément à très involutes. Tours internes trapézoïdaux, à côtes plutôt éparses et bullae ou épines ombilicales, latéro-ventrales inférieures et supérieures. Ligne siphonale légèrement élevée, mais sans carène ou tubercules siphonaux. L’ornementation des tours externes se renforce ou, à l’inverse, peut disparaître. Sutures cloisonnaires simplifiées.

Famille :

Acanthoceratidae De Grossouvre 1894

Albien sup. à Coniacien.
Explosion évolutive à partir du Cénomanien. Tuberculation généralement très forte. Au moins un tubercule ombilical et un latéro-ventral dans la plupart des genres. Pour certains cependant, la costulation domine la tuberculation. Pour d’autres, l’ornementation peut-être très atténuée ou même absente du tour externe. Enroulement généralement évolute. Section comprimée à très déprimée. Dimorphisme sexuel matérialisé seulement par la taille.

Super-famille :

Acanthoceratoidea Grossouvre 1894

Sous-ordre :

Ammonitina Hyatt 1889

Ordre :

Ammonoidea Zittel 1884

Classe :

Cephalopoda Cuvier 1797

Embranchement :

Mollusca Linnaeus 1758

Super-embranchement :

Bilateria: Protostomia Hatschek, 1888: Grobben 1908

Sous-règne :

Eumetazoa Butschli 1910

Règne :

Animalia Linnaeus 1758

Super-règne :

Eukaryota Whittaker & Margulis 1978

Documents

2017. Meister, C., Piuz, A., Cavin, L., Boudad, L., Bacchia, F., Ettachfini, M. & Benyoucef, M.
Late Cretaceous (Cenomanian-Turonian) ammonites from southern Morocco and south western Algeria
in Arabian Journal of Geosciences - Vol. 10, Issue 1 - Springer
p 20, pl 7, fig 1 (=Spathites (Jeanrogericeras) asflaensis nov. sp.) - lien

Navigation

Index

A - B - C - D - E - F - G - H - I - J - K - L - M - N - O - P - Q - R - S - T - U - V - W - X - Y - Z

Votre avis !

Contenu révisé le 25 août 2017 - Fiche générée le 25 août 2017 - 1ère publication le 24 août 2017