Ammonites et autres spirales - Gauthiericeras nouelianum   Ammonites et autres spirales - Gauthiericeras nouelianum  

 Cliquez sur les vignettes

Ammonites et autres spirales - Gauthiericeras nouelianum

Gauthiericeras nouelianum (Orbigny 1850)

Étage

Coniacien (-88 à -87 millions d'années) supérieur

Localité

Charente-Maritime - France

Dimensions

Diamètre = 16,3 cm (6.42 inches)
Epaisseur à l’ouverture = 5,5 cm

Collection

Hervé Châtelier, ex-collection F. Templeraud

Commentaire

G. nouelianum est une espèce de la zone à G. margae.
Le morphotype de G. nouelianum est plus involute et à tours plus haut que celui des G. margae typiques et son ornementation est plus gracile. Il n’y a pas d’intermédiaires connus, Kennedy (1984) écrivant : "If further material shows that there is a gradation between the two groups, nouelianum d’Orbigny, 1850 has priority over margae Schlüter, 1867."

Fiches liées

 Cliquez sur les tiroirs pour les ouvrir/fermer

Gauthiericeras nouelianum

Gauthiericeras margae

Gauthiericeras margae

Gauthiericeras aff. nouelianum

Gauthiericeras margae (M)

Gauthiericeras margae (M)

Gauthiericeras margae (m)

Gauthiericeras margae juv.

Classification

Genre :

Gauthiericeras De Grossouvre 1894

Coniacien sup.
Plutôt évolute. Section trapézoïdale à subquadratique. Carène, à faibles nodosités ou entière, bordée de 2 sillons. Fortes côtes naissant initialement par paires, devenant simples ensuite, à partir d’une ou deux bullae ombilicales et se terminant par un fort tubercule latéro-ventral claviforme. Des tubercules latéraux peuvent être présents et servent alors de point de division. Sutures à éléments assez simples. Selles plus ou moins quadratiques. Lobe latéral non bifide.

Sous-famille :

Peroniceratinae Hyatt 1900

Coniacien.
Evolutes à involutes. Section du tour ovale, trapézoïdale ou subcarrée. Carène ventrale continue ou à nodosités, perdant sa connexion avec la costulation. Carènes latérales tendant à se développer jusqu’à produire un ventre tricaréné. Formes typiques à tubercules ombilicaux et latéro-ventraux reliés par une côte. Autres formes présentant jusqu’à 4 tubercules par côte.

Famille :

Collignoniceratidae Wright & Wright 1951

Cénomanien supérieur à Campanien moyen.
Cette famille dérive probablement du genre Acanthoceratidae Thomelites.
Formes d’involutes à évolutes, comprimées, de section ovale à carrée, avec une carène continue ou dentelée. Les côtes portent de 1 à 5 tubercules.

Super-famille :

Acanthoceratoidea Grossouvre 1894

Sous-ordre :

Ammonitina Hyatt 1889

Ordre :

Ammonoidea Zittel 1884

Classe :

Cephalopoda Cuvier 1797

Embranchement :

Mollusca Linnaeus 1758

Super-embranchement :

Bilateria: Protostomia Hatschek, 1888: Grobben 1908

Sous-règne :

Eumetazoa Butschli 1910

Règne :

Animalia Linnaeus 1758

Super-règne :

Eukaryota Whittaker & Margulis 1978

Documents

1995. Kennedy, W., J., Bilotte, M., & Melchior, P.
Ammonite faunas, biostratigraphy and sequence stratigraphy of the Coniacian-Santonian of the Corbières
Elf Aquitaine Production
p 413, pl 15, 17-18, 20-21

1995. Santamaria Zabala, R.
Los Ammonoideos del Cenomaniense superior al Santoniense de la plataforma nord-castellana y la cuenca navarro-cántabra. Parte II. Sistemática: Acanthocerataceae
in Treballs del Museu de Geologia de Barcelona - Vol 4 - Museu de Ciènses Naturals de Barcelona
p 72, lam 4 (cf.) - lien

1984. Kennedy, W., J.
Systematic palaeontology and stratigraphic distribution of the Ammonite faunas of the french Coniacian
in Special Papers in Palaeontology - Nb 31 - The Palaeontological Association
p 96, pl 19, 20, 22 - lien

1966. Collignon, M.
Les Céphalopodes crétacés du bassin côtier de Tarfaya
in Notes et Mémoires du service Géologique du Maroc - No 175 - Service Géologique du Maroc
p 50, pl 28 (=Gauthiericeras fauremuretae Collignon) - lien

Navigation

Index

A - B - C - D - E - F - G - H - I - J - K - L - M - N - O - P - Q - R - S - T - U - V - W - X - Y - Z

Votre avis !

Contenu révisé le 23 novembre 2016 - Fiche générée le 31 juillet 2017 - 1ère publication le 23 décembre 2013