thumbnail  Ammonites et autres spirales - Collignoniceras canthus thumbnail  Ammonites et autres spirales - Collignoniceras canthus thumbnail  Ammonites et autres spirales - Collignoniceras canthus

pointeur Cliquez sur les vignettes

Ammonites et autres spirales - Collignoniceras canthus

Collignoniceras cf. canthus (Sornay 1951)

Étage

Turonien (-92 à -88 millions d'années) moyen

Localité

Indre-Et-Loire - France
Indre-Et-Loire

Dimensions

Diamètre = 10,5 cm (4.13")

Commentaire

Individu incomplet, usé et déformé très difficile à déterminer au premier abord. Au deuxième aussi. Trouvé associé à Romaniceras ornatissimum dans le Tuffeau jaune de Châtellerault. Affecté à C. cf. turoniense dans cet exposé, que je dois mettre à jour au vu de nombreux nouveaux éléments, relevés notamment lors d’un chantier proche ayant permis d’observer une excavation beaucoup plus profonde.

C. canthus n’est défini que par un seul exemplaire fragmentaire du Tuffeau de Bourré. C’est un Collignoniceras du groupe de papale, fortement orné dans les tours internes, à grosses bullae ombilicales , qui se différencie par le net déclin et la quasi-disparition de l’ornementation sur le tour externe.

Classification

Genre :

Collignoniceras Breistroffer 1947

Turonien.
Dérive de Cibolaites.
Tours initiaux comprimés. Tubercules siphonaux arrondis ou claviformes élevés, coïncidant avec les côtes et formant une carène crénelée. Côtes droites ou légèrement sinueuses. Tubercule ombilical faible. Tubercules latéro-ventraux interne et externe forts. Derniers tours pouvant devenir carrés en section, avec une corne latéro-ventrale disproportionnée allant parfois jusqu’à absorber le tubercule ombilical.

Sous-famille :

Collignoniceratinae Wright & Wright 1951

Cénomanien supérieur à Coniacien supérieur.
Formes comprimées. Section des tours carrée à rectangulaire. Carène finement à grossièrement dentelée. Tubercules ombilicaux et latéro-ventraux internes et externes plus ou moins proéminents. Les latéro-ventraux interne et externe peuvent fusionner à l’âge adulte pour donner une grande corne. Chez certaines formes, l’ornementation s’affaiblit avec l’âge.

Famille :

Collignoniceratidae Wright & Wright 1951

Cénomanien supérieur à Campanien moyen.
Cette famille dérive probablement du genre Acanthoceratidae Thomelites.
Formes d’involutes à évolutes, comprimées, de section ovale à carrée, avec une carène continue ou dentelée. Les côtes portent de 1 à 5 tubercules.

Super-famille :

Acanthoceratoidea Grossouvre 1894

Albien inférieur à Maastrichtien.
Formes typiquement fortement costulées tendant à développer une tuberculation proéminente, mais incluant aussi une large variété d’autre types.

Sous-ordre :

Ammonitina Hyatt 1889

Ordre :

Ammonoidea Zittel 1884

Classe :

Cephalopoda Cuvier 1797

Embranchement :

Mollusca Linnaeus 1758

Super-embranchement :

Bilateria: Protostomia Hatschek, 1888: Grobben 1908

Sous-règne :

Eumetazoa Butschli 1910

Règne :

Animalia Linnaeus 1758

Super-règne :

Eukaryota Whittaker & Margulis 1978

Documents

1980. Kennedy, W., J., Wright, C., W. & Hancock, J., M.
Collignoniceratid ammonites from the Mid-Turonian of England and northern France
in Palaeontology - Vol. 23, part 3 - The Palaeontological Association
p 582, pl 73 - lien

Navigation

Index

A - B - C - D - E - F - G - H - I - J - K - L - M - N - O - P - Q - R - S - T - U - V - W - X - Y - Z

Votre avis !

Contenu révisé le 27 octobre 2018 - Fiche générée le 29 octobre 2018 - 1ère publication le 18 septembre 2012