thumbnail  Ammonites et autres spirales - Pleurolytoceras dilucidum thumbnail  Ammonites et autres spirales - Pleurolytoceras dilucidum thumbnail  Ammonites et autres spirales - Pleurolytoceras dilucidum

pointeur Cliquez sur les vignettes

Ammonites et autres spirales - Pleurolytoceras dilucidum

Pleurolytoceras dilucidum (Oppel 1856) (M)

Étage

Aalénien (-175 à -170 millions d'années) inférieur

Localité

Rhône - France
Rhone

Dimensions

Diamètre = 30,3 cm (11.93")

Commentaire

Espèce de la sous-zone à "Comptum".
Tours internes typiques du genre. L’adulte macroconque est involute, assez épais, de très grande taille et orné de costules très serrées. Le microconque reste évolute et acquiert très vite une costulation forte et irrégulière dessinant des chevrons dirigés vers l’avant sur la région ventrale. [d’après Rulleau]

Fiches liées

pointeur Cliquez sur les tiroirs pour les ouvrir/fermer

Pleurolytoceras dilucidum

Classification

Genre :

Pleurolytoceras Hyatt 1900

Toarcien à Bajocien inférieur.
Alors que Rulleau (1998) déprécie le genre Pleurolytoceras et intègre sa seule espèce (P. hircinum SCHLOTHEIM 1820) dans le genre Pachylytoceras BUCKMAN 1905, Hoffman (2010), tout en manifestant son accord quant à la synonymie, applique les règles de priorité chronologique et rétablit donc l’usage de Pleurolytoceras.
Formes légèrement plus involutes qu’Alocolytoceras, à plus grand taux d’expansion et plus de constrictions par tour. Section arrondie, circulaire à comprimée, ou subtriangulaire à ventre plus étroit. 10 à 20 constrictions faibles à fortes par tour en moulage interne et en coquille, se courbent en avant pour former des chevrons grossiers sur le ventre (absents chez Alocolytoceras), parfois précédées d’une collerette. Leur profondeur, largeur et projection ventrale sont mieux exprimées sur les tours externes. Dans les espaces intermédiaires, on compte quatre côtes intercalées. D’autres formes portent de nombreuses constrictions rompant la surface en une série de côtes renflées. Dimorphique. [d’après Hoffman 2015]

Sous-famille :

Alocolytoceratinae Spath 1927

Sinémurien supérieur à Bajocien inférieur.
Formes plutôt petites à nombreuses constrictions, ressemblant aux ammonites capricornes dans les tours moyens, mais passant à un stade lisse et plus involute chez certains représentants. Ornementation de côtes simples, aiguës, non crénulées. Suture simplifiée à terminaisons de selles tendant à être phylloides. [d’après Hoffmann 2015]

Famille :

Lytoceratidae Neumayr 1875

Sinémurien à Cénomanien.
Ammonites très évolutes, à tours juste en contact ou avec un très faible recouvrement. Expansion rapide des tours chez certaines formes, tandis que d’autres sont serpenticônes. Ornementation de stries d’accroissement, souvent froissées, avec d’occasionnelles constrictions et collerettes associées, plus rarement de côtes ou de plis. Sutures typiquement lytoceratoïdes, à 5 lobes et selles très complexes, recoupées par les lobes latéraux largement évasés. Lobe ventral peu profond. [d’après Hoffmann 2015]

Super-famille :

Lytoceratoidea Neumayr 1875

Jurassique et Crétacé
Super-famile issue des Psiloceratinae au Jurassique inférieur.
Ammonites planispiralées très évolutes. Section généralement ronde, ornée de stries, côtes, tubercules, constrictions et collerettes chez les formes à enroulement normal. Suture à 3 paires de selles très complexes à terminaisons généralement non phylloïdes. Lobe ventral très peu profond, provoquant une asymétrie importante de la première selle latérale. Présence d’un lobe septal dans toute la super-famille. Tendance à développer des lobes bifides. [d’apres Hoffmann 2015]

Sous-ordre :

Ammonitina Hyatt 1889

Ordre :

Ammonoidea Zittel 1884

Classe :

Cephalopoda Cuvier 1797

Embranchement :

Mollusca Linnaeus 1758

Super-embranchement :

Bilateria: Protostomia Hatschek, 1888: Grobben 1908

Sous-règne :

Eumetazoa Butschli 1910

Règne :

Animalia Linnaeus 1758

Super-règne :

Eukaryota Whittaker & Margulis 1978

Documents

2006. Rulleau, L.
Biostratigraphie et paléontologie du Lias supérieur et du Dogger de la région lyonnaise
Edité par Louis Rulleau et Section Géo-Paléo du Comité d’Etablissement des carrières Lafarge à Lozanne
p 60, pl 11 (=Pachylytoceras dilucidum (OPPEL))

2004. Mycsyński, R.
Toarcian, Aalenian and Early Bajocian (Jurassic) ammonite faunas and biostratigraphy in the Pieniny Klippen Belt and the Tatra Mts, West Carpathians
in Studia Geologica Polonica - Vol. 123 - Institute of Geological Sciences - Polish Academy of Sciences
aff. p 48, fig 20:4 (=Pachylytoceras aff. dilucidum (OPPEL, 1856))

2001. Rulleau, L., Elmi, S. & Thévenard, B.
Géologie et paléontologie des dépôts ferrugineux du Toarcien et de l’Aalénien aux environs de Lyon
in Documents des Laboratoires de Géologie de Lyon - No 154 - U.F.R. des Sciences de la Terre - Université Claude Bernard - Lyon I
pl 4 (=Pachylytoceras dilucidum (OPPEL))

2001. Schulbert, C.
Die Ammonitenfauna und Stratigraphie der Tongrube Mistelgau bei Bayreuth (Oberfranken)
in Beihefte zu den Berichten der Naturwissenschaftlichen Gesellschaft Bayreuth e. V. - Heft 4 - Naturwissenschaftliche Gesellschaft Bayreuth e. V. und Abteilung zur Förderung des Urwelt-Museums Oberfranken
p 48, taf 2-4 (=Pachylytoceras dilucidum (OPPEL 1856)) - lien

2000. Rulleau, L., Elmi, S. & Thévenard, B.
Géologie et paléontologie des anciennes mines de fer de l’Isère - Toarcien et Aalénien
C.E. des ciments Lafarge
pl 4 (=Pachylytoceras dilucidum (OPPEL))

1998. Rulleau, L.
Évolution et systématique des Phylloceratidae et des Lytoceratidae du Toarcien et du Dogger inférieur de la région lyonnaise
Centre des Sciences de la Terre - Lyon
p 71, pl 29, fig 5, 6, pl 30, fig 1-5, pl 31, fig 1-4, pl 32, fig 1 (=Pachylytoceras dilucidum (OPPEL))

1993. Rulleau, L.
Les Phylloceratidae et les Lytoceratidae du Toarcien et du Dogger inférieur de la région lyonnaise
C.E. Ciments Lafarge
p 11, pl 19, fig 1, 2, pl 20, fig 5, 6 (=Pachylytoceras dilucidum), pl 18 fig 7-11, pl 19, 5-10, pl 20, fig 7 (non Pachylytoceras taetianum (POMPECKJ))

1985. Schlegelmilch, R.
Die Ammoniten des Süddeutschen Dogger
Gustav Fischer Verlag - Stuttgart - New York
p 25, pl 1, fig 8 (=Lytoceras penicillatum (QUENSTEDT)), p 26, pl 2, fig 3- (=Lytoceras dilucidum (OPPEL))

1894. Brasil, L.
Céphalopodes nouveaux ou peu connus des étages jurassiques de Normandie
in Bulletin de la Société Géologique de Normandie - Tome XVI - Société Géologique de Normandie
p 28, pl I, fig 1, 2 (=Lytoceras semicinctum nov. sp.) - lien

1886-1887. Quenstedt, F., A.
Die Ammoniten des Schwäbischen Jura - II. Band Der Braune Jura
Schweizerbart’sche Verlagshandlung (E. Koch) - Stuttgart
p , pl 56, fig 2-4, 6 (=Ammonites lineatus opalinus QUENSTEDT), fig 7 (=Ammonites opalinus penicillatus QUENSTEDT), fig 8 (=Ammonites lineatus QUENSTEDT)

Navigation

Index

A - B - C - D - E - F - G - H - I - J - K - L - M - N - O - P - Q - R - S - T - U - V - W - X - Y - Z

Votre avis !

Contenu révisé le 1er août 2018 - Fiche générée le 28 août 2018 - 1ère publication le 7 avril 2012