Ammonites et autres spirales - Scaphites reesidei (M)   Ammonites et autres spirales - Scaphites reesidei (M)  

 Cliquez sur les vignettes

Ammonites et autres spirales - Scaphites reesidei (M)

Scaphites reesidei Collignon 1969 (M)

Étage

Campanien (-83 à -72 millions d'années) inférieur

Localité

Région Menabe - Madagascar

Dimensions

Hauteur = 3,9 cm (1.54 inches)
Epaisseur à l’ouverture = 1,5 cm
Epaisseur maximale = 2,1 cm

Collection

Hervé Châtelier

Commentaire

D’après Collignon, le macroconque de cette espèce est très proche de Scaphites hippocrepis DeKay mais possède une costulation plus fine sur le phragmocône, un renflement interne de la hampe plus saillant (caractéristique de macroconque) et une lèvre péristomale plus large. Elle définit une sous-zone à Madagascar, dans la zone à Karapadites karapadensis.

Fiches liées

 Cliquez sur les tiroirs pour les ouvrir/fermer

Scaphites reesidei (M)

Scaphites aquisgranensiformis (m)

Classification

Genre :

Scaphites Parkinson 1811

Albien sup. à Campanien
Formes comprimées à très renflées. Spire plus ou moins involute. Tours initiaux en contact. Hampe courte à moyenne. retour de crosse non dirigé vers la spire. Ouverture constrictée à colerette commune, portant une longue apophyse dorsale chez certaines espèces. Côtes de la spire alternant généralement longues et courtes, ou divisées. Côtes de la hampe simples ou divisées, généralement à partir d’un tubercule latéro-ventral. Tubercules ombilicaux et latéro-ventraux pouvant être présents sur la hampe et la crosse.

Sous-famille :

Scaphitinae Gill 1871

Albien sup. à Maastrichtien sup.
Groupe potentiellement polyphylétique constitué de deux lignées convergentes : l’une (Eoscaphites, Scaphites pars., Hoploscaphites, etc.) probablement issue des Worthoceras albiens,
l’autre (Scaphites pars., Clioscaphites et un groupe de genres endémiques nord-américains) pouvant être issue de Yezoites infra-turoniens d’Amérique du Nord.
Microconques sans apophyses ou seulement dorsales. Rebord interne de la hampe généralement concave et fermant moins l’ombilic que chez le macroconque.

Famille :

Scaphitidae Gill 1871

Albien supérieur à Maastrichtien.
Hétéromorphes à enroulement lâche ou serré constitué d’une spirale plane suivie d’une hampe plus ou moins longue terminée en crochet, parfois suffisamment courte pour que le crochet revienne sur la spire. L’ornementation varie de formes lisses à d’autres fortement costulées et présentant plusieurs rangées de tubercules. Dimorphisme sexuel prononcé. Certains microconques sont muni d’apophyses. Le bord interne de la hampe a tendance à masquer l’ombilic des macroconques.

Super-famille :

Scaphitoidea Meek 1876

Sous-ordre :

Turrilitina Beznosov & Mikhailova 1983

Ordre :

Ammonoidea Zittel 1884

Classe :

Cephalopoda Cuvier 1797

Embranchement :

Mollusca Linnaeus 1758

Super-embranchement :

Bilateria: Protostomia Hatschek, 1888: Grobben 1908

Sous-règne :

Eumetazoa Butschli 1910

Règne :

Animalia Linnaeus 1758

Super-règne :

Eukaryota Whittaker & Margulis 1978

Documents

2013. Kennedy, W., J. & Klinger, H., C.
Scaphitid ammonites from the Upper Cretaceous of KwaZulu-Natal and Eastern Cape Province, South Africa
in Acta Geologica Polonica - Vol. 63, No. 4 - Université de Varsovie
text-fig 1AM, 2AH, 3AH - lien

1969. Cobban, W., A.
The Late Cretaceous Ammonites Scpahites leei Reeside and Scaphites hippocrepis (DeKay) in the Western Interior of the United States
in Geological Survey Professional Paper - 619 - United States Department of the Interior
p 21, pl 3-5 (pour comparaison avec Scaphites hippocrepis III DeKay)

1969. Collignon, M.
Atlas des fossiles caractéristiques de Madagascar (Ammonites) - Fascicule XV (Campanien inférieur)
Service Géologique Tananarive - Ministère de l’Industrie et des Mines - République Malagasy
p 51-53, pl DXXXIII, p 53, pl DXXXIII (=Scaphites aquisgranensiformis)

Navigation

Index

A - B - C - D - E - F - G - H - I - J - K - L - M - N - O - P - Q - R - S - T - U - V - W - X - Y - Z

Votre avis !

Contenu révisé le 21 septembre 2017 - Fiche générée le 16 octobre 2017 - 1ère publication le 29 novembre 2008