Ammonites et autres spirales - Vascoceras glabrum   Ammonites et autres spirales - Vascoceras glabrum  

 Cliquez sur les vignettes

Ammonites et autres spirales - Vascoceras glabrum

Vascoceras glabrum (Barber 1957)

Nom biologique

Vascoceras glabrum (Barber 1957) sensu Courville 1993

Étage

Cénomanien (-96 à -92 millions d'années) supérieur

Localité

Haute-Bénoué - Nigéria

Dimensions

Diamètre = 10,1 cm (3.98 inches)

Collection

Hervé Châtelier

Commentaire

Individu adulte complet, avec son péristome et rétractation de la loge d’habitation.

Vascoceras glabrum est index d’horizon dans le Cénomanien supérieur nigérian.
Espèce de forme peu variable (assez gibbeuse, modérément évolute, ombilic à mur oblique et rebord ombilical arrondi, ventre arrondi, loge d’habitation adulte comprimée, péristome oblique simple) mais d’ornementation très variable. Courville (1993) distingue 3 morphes adultes :
(1) morphe Paravascoceras à dernier tour atuberculé
(2) morphe Vascoceras à tubercule ombilical seul sur le dernier tour
(3) morphe Paramammites multituberculé sur toute la spire.
Paravascoceras Furon, 1935, est synonyme mineur de Vascoceras. Paramammites, dont l’espèce-type P. polymorphus n’a pas de tubercules siphonaux, est un autre genre.

Variant nominal glabrum de l’espèce biologique (="Nigericeras glabrum" Barber), morphe "Paravascoceras", atuberculé sur le dernier tour.

Fiches liées

 Cliquez sur les tiroirs pour les ouvrir/fermer

Vascoceras

Vascoceras glabrum

Classification

Genre :

Vascoceras Choffat 1898

Cénomanien sup. à Turonien inf.
Très variable. Tours jeunes involutes à évolutes, déprimés à comprimés, à fortes constrictions bordées de côtes pouvant porter une bulla ombilicale. Secondaires éventuellement présentes sur l’extérieur. Tours plus agés évolutes, modérément comprimés à cadicônes, lisses ou à renflements latéro-ventraux se renforçant en côtes fortes, prorsiradiées sur l’extérieur des flancs et le ventre. Tuberculation ombilicale irrégulière. Suture irrégulière à éléments larges, peu profonds et faiblement indentés.

Sous-famille :

Vascoceratinae Douvillé 1912

Cénomanien sup. à Turonien sup.
Sous-famille polyphylétique. Les Vascoceratinae comprimés ("Vascoceras" cauvini) dérivent des Nigericeras issus des Pseudocalycoceras. Les Vascoceratinae gibbeux (Vascoceras ss.) s’enracinent chez les Euomphaloceras atlantiques (Courville, 1993).

Famille :

Vascoceratidae Spath 1925

Cénomanien sup. à Turonien sup.
Lisses ou munis de tubercules ombilicaux et latéro-ventraux clairsemés et émoussés ou de côtes grossières. La section du tour et l’involution sont très variables, même entre individus d’une même espèce. Les Vascoceratidae sont typiquement téthysiens.

Super-famille :

Acanthoceratoidea Grossouvre 1894

Sous-ordre :

Ammonitina Hyatt 1889

Ordre :

Ammonoidea Zittel 1884

Classe :

Cephalopoda Cuvier 1797

Embranchement :

Mollusca Linnaeus 1758

Super-embranchement :

Bilateria: Protostomia Hatschek, 1888: Grobben 1908

Sous-règne :

Eumetazoa Butschli 1910

Règne :

Animalia Linnaeus 1758

Super-règne :

Eukaryota Whittaker & Margulis 1978

Documents

2013. Meister, C. & Piuz, A.
Late Cenomanian-Early Turonian ammonites of the southern Tethys margin from Morocco to Oman: Biostratigraphy, paleobiogeography and morphology
in Cretaceous Research - in Press - Academic Press Inc. (London) / Elsevier
p 5, 6, 8, 11, 13, 17 - lien

2012. Nagm, E. & Wilsem, M.
Late Cenomanian-Turonian ammonites from Wadi-Qena , central Easter Desert, Egypt: taxonomy, biostratigraphy and palaeobiogeographic implications
in Acta Geologica Polonica - Vol. 62, No. 1 - Université de Varsovie
?p 72, text-fig 8, 9 (?=Vascoceras globosum globosum (Reyment, 1954)) - lien

1996. Zaborski, P., M., P.
The Upper Cretaceaous ammonite Vascoceras Choffat, 1898 in north-eastern Nigeria
in Bulletin Natural History Museum London (Geol.) - 52 (1) - The Natural History Museum
p 68, fig 14-24, 36, 37 (=Pseudovascoceras nigeriense (WOODS, 1911))

1993. Courville, P.
Les formations marines et les faunes d’ammonites cénomaniennes et turoniennes (Crétacé supérieur) dans le fossé de la Bénoué (Nigéria) - Thèse de doctorat en Géologie
Universités de Dijon, Lyon I, Aix-Marseille I, Toulouse III
p 191, pl 3 (V. glabrum) - lien

1992. Courville, P.
Les Vascoceratinae et les Pseudotissotiinae (Ammonitina) d’Ashaka (NE Nigéria) : relations avec leur environnement biosédimentaire
Elf Aquitaine Production, F-31360 Boussens
p 418, pl 5, 6 (=Vascoceras sp. gr. costatum)

1991. Courville, P., Meister, C., Lang, J., Mathey, B. & Thierry, J.
Les corrélations en Téthys occidentale et l’hypothèse de la liaison Téthys-Atlantique Sud : intérêt des faunes d’ammonites du Cénomanien sup.-Turonien moy. basal du Niger et du Nigéria (Afrique de l’Ouest)
in C. R. Académie des Sciences de Paris, Stratigraphie - t. 313, Série II - Académie des Sciences/Elsevier, Paris
p 1040, 1041

1989. Meister, C.
Les ammonites du Crétacé supérieur d’Ashaka, Nigéria : analyses taxonomique, ontogénétique, biostratigraphique et évolutive
in Bulletin des Centres de Recherche Exploration-Production ELF-Aquitaine - suppl. 13 - ELF Exploration-Production
p 23, pl 9, 10 (=Vascoceras costatum (Barber) glabrum (Barber, 1957)), p 14, 16, pl 5, 6 (=Paravascoceras nigeriensis (?) (Woods, 1911) et aff.), p 28, pl 12, fig 1 (=Vascoceras ellipticum Barber, 1957), p 30, pl 12-15 (=Paramammites subconciliatus (Choffat, 1898) et aff.), p 36, pl 15, fig 3 ( non Paramammites polymorphus (Pervinquière, 1907))

1957. Barber, W.
Lower Turonian Ammonites from North-Eastern Nigeria
Geological Survey of Nigeria
p 19, pl 10 fg 1-2, pl 11 fg 3 (Nigericeras glabrum), pl 10 fg 3-4, pl 11 fg 3 (=N. costatum pars.), pl 11 fg 1-2 (=Nigericeras intermedium), pl 12 fg 1, pl 13 fg 2 (=Paramammites tuberculatus), pl 12 fg 2, pl 13 fg 1 (=Paramammites inflatus), pl 6 fg 2, 4, 7 (=Vascoceras nigeriensis)

Navigation

Index

A - B - C - D - E - F - G - H - I - J - K - L - M - N - O - P - Q - R - S - T - U - V - W - X - Y - Z

Votre avis !

Contenu révisé le 15 mai 2015 - Fiche générée le 03 octobre 2016 - 1ère publication le 21 septembre 2006