thumbnail  Ammonites et autres spirales - Wagnericeras wagneri thumbnail  Ammonites et autres spirales - Wagnericeras wagneri thumbnail  Ammonites et autres spirales - Wagnericeras wagneri

pointeur Cliquez sur les vignettes

Ammonites et autres spirales - Wagnericeras wagneri

Wagnericeras ?wagneri (Oppel 1857) (m)

Étage

Bathonien (-164 à -160 millions d'années) supérieur

Localité

Calvados - France
Calvados

Dimensions

Diamètre = 4,4 cm (1.73")

Commentaire

Base du Bathonien supérieur, sous-zone à Blanazense.
Forme microconque avec préservation d’une apophyse jugale. S’agissant d’un potentiel topotype, je rattache ce spécimen avec une interrogation à Wagnericeras wagneri qui nomme une forme macroconque d’allure compatible.

Espèce de la base du Bathonien supérieur.
W. wagneri n’est connue que par sa forme macroconque. C’est une espèce de grande taille à section très déprimée jusqu’à environ 80 mm, tendant à s’élever ensuite. L’ombilic est très profond, à mur vertical et rebord arrondi. L’ornementation est puissante. Les côtes primaires courtes naissent au sommet du mur ombilical, où elles sont légèrement rétroverses. Sur le rebord ombilical, elles s’élèvent et apparaissent pincées, puis se projettent sur les flancs. Elles donnent naissance régulièrement à deux côtes secondaires et une intercalaire, parfois deux. Les côtes ventrales, d’abord proverses, deviennent radiales ou même légèrement rétroverses sur l’aire latéro-ventrale où elles se renforcent nettement. [Mangold & Rioult in Fischer 1994]

Ressources

Lectotype de Wagnericeras wagneri OPPEL, 1857 sur le site du Muséum National d’Histoire Naturelle. - lien

Classification

Genre :

Wagnericeras Buckman 1920

Bathonien inférieur à base du Bathonien supérieur.
Dérive de Protozigzagiceras Fernandez-Lopez et al. 2007 (Fernandez-Lopez & Pavia, 2013).
Genre dimorphique. Les macroconques sont de taille moyenne à grande (100 à 300 mm), avec un phragmocône de section le plus souvent massive et déprimée. Le diamètre des microconques excède rarement 80 mm. Les côtes décrivent une courbe sigmoïde sur les flancs. Les primaires sont courtes et faiblement proverses, plus épaisses que les secondaires, à inclinaison rétroverse. Des constrictions sont presque toujours présentes, mais manquent sur la loge de la plupart des spécimens macroconques. [Mangold & al. 2012]

Sous-famille :

Zigzagiceratinae Buckman 1920

Bajocien sup. à Callovien inf.
Dérivent des Leptosphinctinae à l’ouest de la Téthys.
Caractérisés par un stade zigzag (i.e. défini par Zigzagiceras zigzag), au moins sur les premiers tours, suivi généralement d’un stade à parabolae. Suture cloisonnaire très découpée. Lobe suspensif souvent rétracté. Dimorphisme sexuel prononcé marqué par la taille et le péristome. [Mangold]

Famille :

Perisphinctidae Steinmann 1890

Bajocien moy. à Tithonien.
Tronc principal de la super-famille construit autour du genre Perisphinctes. Typiquement aplaties, bien qu’il existe certaines formes très renflées. Côtes simples, bi- ou trifurquées. Macroconques souvent géants, longidomes, à loge d’habitation lisse ou ornée de côtes distantes. Microconques de petite taille, munis d’apophyses et entièrement costulés. Lobe suspensif rétracté. Famille cosmopolite, mais majoritairement téthysienne et pacifique.

Super-famille :

Perisphinctoidea Steinmann 1890

Sous-ordre :

Ammonitina Hyatt 1889

Ordre :

Ammonoidea Zittel 1884

Classe :

Cephalopoda Cuvier 1797

Embranchement :

Mollusca Linnaeus 1758

Super-embranchement :

Bilateria: Protostomia Hatschek, 1888: Grobben 1908

Sous-règne :

Eumetazoa Butschli 1910

Règne :

Animalia Linnaeus 1758

Super-règne :

Eukaryota Whittaker & Margulis 1978

Documents

2019. Énay, R. & Howarth, M., K.
Part L, Revised, Volume 3B, Chapter 7: Systematic Descriptions of the Perisphinctoidea
in Treatise Online - No 120 - Paleontological Institute, University of Kansas
p 12, fig 9a, b (=Wagnericeras wagneri (OPPEL), macroconque, lectotype) - lien

2012. Mangold, C., Martin, A. & Prieur, A.
Les Périsphinctidés du Bathonien moyen et supérieur du Mâconnais (Saône-et-Loire, France)
in Documents des Laboratoires de Géologie de Lyon - No 169 - U.F.R. des Sciences de la Terre - Université Claude Bernard - Lyon I
p 58 (=Wagnericeras wagneri (OPPEL)) - lien

1994. Fischer, J.-C. (coord.) & al.
Révision critique de la paléontologie française d’Alcide d’Orbigny - Volume I - Céphalopodes jurassiques
Masson
p 134, pl 53, fig 3 (=Wagnericeras wagneri (OPPEL, 1857), macroconque)

1970. Mangold, C.
Les Perisphinctidae (Ammonitina) du Jura méridional au Bathonien et au Callovien
in Documents des laboratoires de géologie de la Faculté des Sciences de Lyon - N°41 - Fascicule 2 - Département des Sciences de la Terre - Faculté des Sciences de Lyon
pp 48, 220

1951-1958. Arkell, W., J.
Monograph of the English Bathonian Ammonites
The Palaeontographical Society
Part VII (1958) - p 175, text-fig 65 (=Wagnericeras wagneri (OPPEL), lectotype)

1842-1851. Orbigny (d’), A.
Paléontologie Française. Terrains jurassiques. I. Céphalopodes
Paris
p 416, pl 144, fig 1-3 (non Ammonites planula, HEHL)

Navigation

Index

A - B - C - D - E - F - G - H - I - J - K - L - M - N - O - P - Q - R - S - T - U - V - W - X - Y - Z

Votre avis !

Contenu révisé le 9 février 2021 - Fiche générée le 9 février 2021 - 1ère publication le 19 novembre 2000