thumbnail  Ammonites et autres spirales - Perisphinctes (Dichotomoceras) stenocycloides thumbnail  Ammonites et autres spirales - Perisphinctes (Dichotomoceras) stenocycloides

pointeur Cliquez sur les vignettes

Ammonites et autres spirales - Perisphinctes (Dichotomoceras) stenocycloides

Perisphinctes (Dichotomoceras) stenocycloides (Siemiradzki 1898) (m)

Étage

Oxfordien (-154 à -146 millions d'années) supérieur

Localité

Vienne - France
Vienne

Dimensions

Diamètre = 10,4 cm (4.09")
Epaisseur à l’ouverture = 2,5 cm (.98")

Classification

Sous-genre :

Dichotomoceras Buckman 1919

Oxfordien sup. (zone à bifurcatus).
Microconques des Perisphinctes. (P.) de la zone à bifurcatus et descendants probables du couple Dichotomosphinctes/Perisphinctes (P.) de la zone à transversarium. Inclut le sous-genre Divisosphinctes, tombé en synonymie (Enay, 1966).
Formes de taille modérée. Section subquadradique comprimée à légèrement déprimée. Côtes proverses flexueuses, nombreuses sur les tours jeunes puis ensuite fortes, espacées et tranchantes (courbe de costulation en U), occasionnellement simples. Points de division bas sur les flancs, souvent visibles dans l’avant-dernier tour adulte. Sinus ventral fréquemment prononcé. Présence d’apophyses, au moins chez certaines espèces. Sutures simples et massives à lobes externe, latéral et suspensif de longueur égale.

Genre :

Perisphinctes Waagen 1869

Oxfordien inf. (sommet sous-zone à cordatum) à sup. (sommet zone à bifurcatus).
Genre regroupant des formes macroconques (sous-genres Kranaosphinctes, Arisphinctes, Perisphinctes et Ampthillia) et des formes microconques (sous-genres Otosphinctes, Dichotomosphinctes, Dichotomoceras et Microbiplices).

Sous-famille :

Perisphinctinae Steinman 1890

Callovien supérieur à Kimméridgien inférieur.
Successeurs des Grossouvrinae caractérisés par un enroulement évolute et des côtes primaires droites, bifurquant sur l’épaulement latéro-ventral chez les formes microconques et dans les tours internes des macroconques, chez qui les tours externes deviennent lentement à rapidement variocostés. Constrictions marquées présentes tout au long de l’ontogénèse. Noeuds paraboliques chez certaines formes primitives. Cloisons complexes ayant généralement un lobe ombilical fortement rétracté. [Enay & Howarth 2019]

Famille :

Perisphinctidae Steinmann 1890

Bajocien moy. à Tithonien.
Tronc principal de la super-famille construit autour du genre Perisphinctes. Typiquement aplaties, bien qu’il existe certaines formes très renflées. Côtes simples, bi- ou trifurquées. Macroconques souvent géants, longidomes, à loge d’habitation lisse ou ornée de côtes distantes. Microconques de petite taille, munis d’apophyses et entièrement costulés. Lobe suspensif rétracté. Famille cosmopolite, mais majoritairement téthysienne et pacifique.

Super-famille :

Perisphinctoidea Steinmann 1890

Bajocien inférieur (zone à Humphresianum) à Hauterivien supérieur-Barrémien inférieur.
Grand groupe comprenant des morphologies très variées, les plus typiques et récurrentes étant les formes planulatiformes évolutes à côtes tranchantes et divisées. Autour gravitent d’autres formes, à enroulements cadicônes, sphaerocônes, voire oxycônes, ornementation coronatiforme à grossièrement cunéiforme, aboutissant à beaucoup d’homoéomorphies internes ou externes à la super-famille. Le dimorphisme est répandu, les macroconques présentant une ouverture simple et parfois une très grande taille, les microconques pouvant être très différents, parfois nains, planulatiformes ou à enroulement excentrique, l’adulte portant, sauf exception, des apophyses jugales. La selle latérale interne n’est pas divisée par un lobe Un, sauf chez les Parkinsoniinae. [Enay & Howarth 2019, Howarth 2017]

Sous-ordre :

Ammonitina Hyatt 1889

Ordre :

Ammonoidea Zittel 1884

Classe :

Cephalopoda Cuvier 1797

Embranchement :

Mollusca Linnaeus 1758

Super-embranchement :

Bilateria: Protostomia Hatschek, 1888: Grobben 1908

Sous-règne :

Eumetazoa Butschli 1910

Règne :

Animalia Linnaeus 1758

Super-règne :

Eukaryota Whittaker & Margulis 1978

Documents

2019. Miramand, P., Dépré, E., Courville, P. & Lebrun, P.
Quelques fossiles des Marnes à spongiaires de l’Oxfordien Moyen et Supérieur des Deux-Sèvres
in Fossiles, revue française de paléontologie - No 38 - Editions du Piat
p 24, fig 15.18 (=Dichotomoceras stenocycloides (SIEMIRADZKI 1898))

2012. Pandey, D., K., Alberti, M. & Fürsich, F., T.
Ammonites of the genus Perisphinctes Waagen, 1869 from the oxfordian of Kachchh, western India
in Revue de Paléobiologie - Muséum d’Histoire Naturelle de la ville de Genève
p 525, pl XVIII, fig 1-5 (=Perisphinctes (Dichotomoceras) stenocycloides SiEMIRADZKI, 1898) - lien

2009. Lebrun, P.
L’Oxfordien - Jurassique supérieur
in Minéraux & Fossiles - No 383 - CEDIM
p 53

2008. Lebrun, P.
Ammonites du Jurassique Tome 1 - Les ammonoïdes, des mollusques céphalopodes - le Jurassique et ses biozones d’ammonites et généralités sur les ammonoïdes du Jurassique
in Minéraux & Fossiles - Hors-Série No 24 - CEDIM
pl 6

2004. Courville, P. & Crônier, C.
Le Callovien et l’Oxfordien à Latrecey-Ormoy-sur-Aube (Haute-Marne). Enregistrements sédimentaire, paléontologique et biostratigraphique
in Bulletin de l’Association Géologique Auboise - n° 24-25 - Association Géologique Auboise
pl 1, fig 2 (=Dichotomoceras stenocycloides (RONCHADZE))

2003. Courville, P. & Villier, L.
L’Oxfordien moyen et supérieur de l’est du Bassin Parisien (France). L’exemple de Latrecey (Haute-Marne) : aspects fauniques, paléoenvironnementaux et stratigraphiques
in Revue de Paléobiologie - 22 (1) - Muséum d’Histoire Naturelle de la ville de Genève
pl II, fig 6-8 (=Dichotomoceras stenocycloides (RONCHADZE (sic)))

2000. Gygi, R., A.
Integrated Stratigraphy of the Oxfordian and the Kimmeridgian (Late Jurassic) in northern Switzerland and adjacent southern Germany
in Memoirs of the Swiss Academy of Sciences - Vomume 104 - Birkhäuser - Basel, Boston, Berlin
p 85, pl 9

2000. Quereilhac, P.
...A propos de quelques ammonites récoltées dans l’Oxfordien du Poitou
Ph. Quereilhac, Poitiers
p 52, pl LVI

1997. Cariou, E., Hantzpergue, P. & al.
Biostratigraphie du jurassique ouest-européen et méditerranéen
ELF Exploitation Production
p 84

1995. Branger, P., Nicolleau, P. & Vadet, A.
Les Ammonites et les Oursins de l’Oxfordien du Poitou
Musées de la Ville de Niort et A.P.G.P. Poitou-Charentes-Vendée
pp 33, 35, pl 17

1982. Marchand, D., Menot, J.-C. & Perrin, P.
Sur la présence du genre Larcheria Tintant dans la zone à Bifurcatus (sous-zone à Stenocycloides) de Bourgogne
in Bulletin Scientifique de Bourgogne - Tome 35, fasc. 2 - Société des Sciences Naturelles de Bourgogne
pl 1, fig 2 (=Perisphinctes (Dichotomoceras) stenocycloides (SIEM.))

1978. Gabilly, J. & al.
Guide géologique "Poitou, Vendée, Charentes"
in Guides Géologiques Régionaux - Masson & Cie, éditeurs
pl II

1974. Duong, D.-M.
L’Oxfordien moyen et supérieur à faciès grumeleux de la cluse de Chabrières (Basses-Alpes) : milieu de sédimentation, biostratigraphie, paléontologie - Thèse de Doctorat
Université Claude Bernard - Lyon
pl 6-11, 13

1898-1899. Siemiradzki, J.
Monographische Beschreibung der Ammonitengattung Perisphinctes
in Palaeontographica Abteilung A - XLV Band - E. Schweizerbart’sche Verlagsbuchhandlung, Stuttgart
p 254, taf XX, fig 11 (=Perisphinctes stenocycloides n. sp.) - lien

Navigation

Index

A - B - C - D - E - F - G - H - I - J - K - L - M - N - O - P - Q - R - S - T - U - V - W - X - Y - Z

Contenu révisé le 14 avril 2022 - Fiche générée le 9 mai 2022 - 1ère publication le 1er septembre 1998