Ammonites et autres spirales - Arieticeras successum  

 Cliquez sur les vignettes

Ammonites et autres spirales - Arieticeras successum

Arieticeras successum (Fucini 1908)

Étage

Pliensbachien (-191 à -184 millions d'années) supérieur

Localité

Indre - France

Dimensions

Diamètre = 3,55 cm (1.40 inches)
Epaisseur à l’ouverture = 0,96 cm

Collection

Hervé Châtelier

Commentaire

Cet individu est figuré dans Lacroix (2011), pl 40, fig 1a-b.

Monestier (1934) décrit des individus de moins de 23 mm : forme évolute à section elliptique élevée, flancs convexes à épaulement latéro-ventral arrondi et s’infléchissant sur un ombilic de taille moyenne. Carène siphonale forte, bordée de deux bandes larges peu profondes. Côtes sigmoïdes asez fortes, légèrement rétroverses, naissant à la suture ombilicale et fortement projetées ventralement, arrêtées par la bande lisse. Espaces inter-cx assez larges. Les 3 premiers tours semblent lisses. Sutures à selle externe bifide assez large, premier lobe latéral trifide assez étroit.

Classification

Genre :

Arieticeras Seguenza 1885

Pliensbachien sup. moy. (=Domérien moy.)
Ammonites assez évolutes. Section subquadratique à subrectangulaire, parfois subelliptique. Carène bien individualisée, en général bordée de 2 sillons. Côtes fortes assez espacées proverses à rétroverses projetées vers l’avant et s’arrêtant brusquement à l’amorce du ventre. Certains spécimens ont les côtes soudées entre elles dans la région ombilicale. Tours internes lisses jusqu’à un diamètre de 5 à 10 mm. [Meister]

Sous-famille :

Arieticeratinae Howarth 1955

Pliensbachien sup. (s/z à subnodosus) à Toarcien inf. (s/z à tenuicostatum)
Développement d’Harpoceratinae de la base du Pliensbachien sup. Famille essentiellement téthysienne, mais les formes les plus récentes, qui atteignent le Toarcien inférieur, appartiennent au genre nord-est sibérien Arctomercaticeras.
Formes évolutes, majoritairement à côtes rectiradiées, et parfois tuberculées.

Famille :

Hildoceratidae Hyatt 1867

Pliensbachien à Toarcien.
Ammonites à côtes plus ou moins flexueuses. Les sutures cloisonnaires sont relativement simples, sauf chez certaines formes très différenciées (Polyplectus). [Gabilly]

Super-famille :

Hildoceratoidea Hyatt 1867

Sous-ordre :

Ammonitina Hyatt 1889

Ordre :

Ammonoidea Zittel 1884

Classe :

Cephalopoda Cuvier 1797

Embranchement :

Mollusca Linnaeus 1758

Super-embranchement :

Bilateria: Protostomia Hatschek, 1888: Grobben 1908

Sous-règne :

Eumetazoa Butschli 1910

Règne :

Animalia Linnaeus 1758

Super-règne :

Eukaryota Whittaker & Margulis 1978

Documents

2011. Lacroix, P.
Les Hildoceratidae du Lias moyen et supérieur des domaines NW européen et téthysien - Une histoire de famille
Pierre Lacroix
p 139, pl 40

1982-1987. Club millavois de géologie
Ammonites des terres noires des Grands Causses
Tome II - p 134

1934. Monestier, J.
Ammonites du Domérien de la région sud-est de l’Aveyron et de quelques régions de la Lozère à l’exclusion des Amalthéidés
in Mémoire de la Société Géologique de France - Nouvelle Série - Tome X - Fasc. 3 - Centre National de la Recherche Scientifique
p 64, pl VIII

Navigation

Index

A - B - C - D - E - F - G - H - I - J - K - L - M - N - O - P - Q - R - S - T - U - V - W - X - Y - Z

Votre avis !

Contenu révisé le 11 septembre 2013 - Fiche générée le 22 juin 2016 - 1ère publication le 01 septembre 1998