Ammonites et autres spirales - Calycoceras (Newboldiceras) vergonsense Ammonites et autres spirales - Calycoceras (Newboldiceras) vergonsense

Calycoceras (Newboldiceras) vergonsense (Collignon 1937)

Étage

Cénomanien (-96 à -92 millions d'années) moyen

Localité

Alpes-De-Haute-Provence - France

Dimensions

Diamètre = 12,5 cm (4.92 inches)
Epaisseur à l’ouverture = 5 cm

Collection

Hervé Châtelier

Classification

Sous-genre :

Newboldiceras Thomel 1972

Cénomanien.
Grande taille. Section du tour à tendance polygonale a vec facette latéro-ventrale marquée ou subquadratique. Les tubercules latéro-ventraux externes et, souvent, les tubercules latéro-ventraux internes et siphonaux persistent jusqu’à maturité.

Genre :

Calycoceras Hyatt 1900

Cénomanien moy. à sup.
Origine incertaine par manque de matériel à la jonction Cénomanien inf./sup. Pourrait être un Mantelliceratinae issu des derniers Mantelliceras, mais Wright & Kennedy (1987) privilégient une ascendance chez Acanthoceras ou Acompsoceras.
Plutôt évolute. Section déprimée et subcirculaire, ovale, polygonale ou subquadratique. Fortes côtes, généralement droites, traversant un ventre arrondi à plat, jamais concave. Tubercules ombilicaux, latéro-ventraux et siphonaux sur les tours internes. Tubercules à mi-flanc communs, moins forts que les tubercules ombilicaux. La tuberculation peut s’atténuer avec l’âge, réapparaissant parfois à la fin du dernier tour. Dimorphisme marqué par la différence de taille. Le maximum d’épaisseur se situe généralement au voisinage de l’ombilic, ce qui permet la distinction avec Mantelliceras, où il se trouve vers le milieu du flanc.

Sous-famille :

Acanthoceratinae De Grossouvre 1894

Cénomanien inf. à Turonien moy.
Formes dont certaines ont des tubercules dominants et d’autres des côtes dominantes, toutes possédant des tubercules siphonaux au moins à certains stades de croissance.

Famille :

Acanthoceratidae De Grossouvre 1894

Albien sup. à Coniacien.
Explosion évolutive à partir du Cénomanien. Tuberculation généralement très forte. Au moins un tubercule ombilical et un latéro-ventral dans la plupart des genres. Pour certains cependant, la costulation domine la tuberculation. Pour d’autres, l’ornementation peut-être très atténuée ou même absente du tour externe. Enroulement généralement évolute. Section comprimée à très déprimée. Dimorphisme sexuel matérialisé seulement par la taille.

Super-famille :

Acanthoceratoidea Grossouvre 1894

Sous-ordre :

Ammonitina Hyatt 1889

Ordre :

Ammonoidea Zittel 1884

Classe :

Cephalopoda Cuvier 1797

Embranchement :

Mollusca Linnaeus 1758

Super-embranchement :

Bilateria: Protostomia Hatschek, 1888: Grobben 1908

Sous-règne :

Eumetazoa Butschli 1910

Règne :

Animalia Linnaeus 1758

Super-règne :

Eukaryota Whittaker & Margulis 1978

Documents

1996. Wright, C., W. & Kennedy, W., J.
The Ammonoidea of the Lower Chalk. Part 5.
in Monograph of the Palaeontographical Society - Issue 601, part of Volume 150 - The Palaeontographical Society - London
p 401, pl 122, 123 (=Calycoceras (Newboldiceras) vergonsense (COLIIGNON, 1837)) - lien

1992. Thomel, G.
Ammonites du Cénomanien et du Turonien du Sud-Est de la France
Serre
Tome I - pl 6, 8, 16

1990. Wright, C., W. & Kennedy, W., J.
The Ammonoidea of the Lower Chalk. Part 3.
in Monograph of the Palaeontographical Society - Issue 585, part of Volume 144 - The Palaeontographical Society - London
p 263, pl 61, 74, text-fig 109-111 - lien

Navigation

Index

A - B - C - D - E - F - G - H - I - J - K - L - M - N - O - P - Q - R - S - T - U - V - W - X - Y - Z

Votre avis !

Contenu révisé le 06 février 2016 - Fiche générée le 22 juin 2016 - 1ère publication le 01 septembre 1998