Expo2002

Familles du Campanien
et du Maastrichtien

Il n'y a pas eu d'apparition de nouvelle famille depuis le Turonien, mais pas non plus de disparition depuis la fin du Coniacien. De plus, au Campanien, beaucoup de familles s'épanouissent.

SphenodiscusNostoceras approximans Sphenodiscidae Nostoceratidae Pseudokossmaticeras brandtiPachydiscidae Kossmaticeratidae Pachydiscidae
 

C'est le cas de presque toutes les familles de Desmocerataceae (Kossmaticeratidae, Pachydiscidae) et d'hétéromorphes (Diplomo-ceratidae, Nostoceratidae, Scaphi-tidae. Les Acanthocerataceae cuirassés se mettent à décliner (derniers Collignoniceratidae) en faveur de formes lisses et très carénées (Sphenodiscidae).
À la fin du Campanien, un événement anoxique entraîne la disparition de nombreuses familles et genres. Lytoceratina, Phylloceratina et Sphenodiscidae ne sont pas affectés, tandis que les Desmocerataceae résistent (Pachydiscidae notamment). À des degrés divers, toutes les hétéromorphes persistent. Les Baculitidae ne sont pas atteints, les Scaphitidae conservent quelques genres. Les Diplomoceratidae et Nostoceratidae s'étiolent. Tous ces groupes perdureront pendant le Maastrichtien.

Hoploscaphites pumilusDiplomocerasMenuites fresvillensisBaculites anceps Scaphitidae Diplomoceratidae Pachydiscidae Baculitidae