Expo2002

Familles du Coniacien
et du Santonien

Gauthiericeras margaeProtexanites bourgeoisianus Collignoniceratidae Tissotioides haplophyllusScaphites Tissotiidae Scaphitidae
 

Au Co­nia­cien, la mer rem­on­te de nou­veau. Ce­pen­dant, les fau­nes se dif­fé­ren­cient peu des tu­ro­nien­nes : der­ni­ers Ac­an­tho­ce­ra­ti­dae rem­pla­cés par les Col­lig­no­ni­ce­ra­ti­dae et Tis­so­tii­dae. Les Des­mo­ce­ra­ti­dae et Pa­chy­dis­ci­dae, sou­vent gé­ants, sont tou­jours im­por­tants. Les hé­té­ro­mor­phes Dip­lo­mo­ce­ra­ti­dae et Nos­to­ce­ra­ti­dae s'étof­fent. Ba­cu­li­ti­dae et Sca­phi­ti­dae sont tou­jours pré­sents.

Peu de chan­ge­ments au San­to­nien si ce n'est la fin des Tis­so­tii­dae. En Fran­ce, la fa­mil­le Pla­cen­ti­ce­ra­ti­dae, tou­jours li­mi­tée au seul gen­re Pla­cen­ti­ce­ras, prend une re­la­ti­ve im­por-

Texanites quinquenodosusPlacenticeras polyopsisGaudryceras mite Collignoniceratidae Placenticeratidae Gaudryceratidae Parapuzosia daubreeiJouaniceras sicardi Desmoceratidae Nostoceratidae

tan­ce bios­tra­ti­gra­phi­que puis­que l'es­pè­ce P. po­ly­op­sis ca­rac­té­ri­se par for­fait l'en­semb­le de cet étage. Les Des­mo­ce­ra­ti­dae per­sis­tent so­li­de­ment. Les Sca­phi­ti­dae, grande réus­site évo­lu­ti­ve chez les hé­té­ro­mor­phes du Cré­ta­cÚ su­pé­ri­eur, com­men­cent à se di­ver­si­fier sig­ni­fi­ca­ti­ve­ment.